Contact

Paternité | Pas d'Utilisation Commerciale | Partage des Conditions Initiales à l'Identique

Pascal Nègre ou le Perceval des temps modernes

jeudi 26 juin 2008 - Knah Tsaeb
Commentaires fermés sur Pascal Nègre ou le Perceval des temps modernes

J’ai jamais pu blairer ce connard, il est aussi con qu’incompetent. C’est un peu notre Jean-Claude Vandamme à nous, sauf que des fois j’ai eu de la peine pour JCV, et puis il prenait de la drogue, ça n’excuse pas mais ça explique.

Je vous colle le texte de PC Inpact, qui as été pris sur un podcast de Dialog ( émission du 28/05/2008, vive le Flash).

François Sorel : « Comment techniquement vous allez détecter les gens qui téléchargent ou pas ? »

Pascal Nègre : « On est en train de parler d’un système qui existe déjà depuis fort longtemps. Qui a été approuvé par la CNIL. »

François Sorel : « Donc vous le faites déjà en fait ? Mais aujourd’hui, vous n’en parlez pas ? »

Pascal Nègre : « On le fait déjà, c’est-à-dire qu’on repère déjà effectivement les gens qui mettent en ligne d’une manière illégale. On repère les adresses IP. La seule chose, c’est que, aujourd’hui, au compte-goutte, on va avoir un juge, on lui demande de couper l’accès, ce qui a lieu, il y a déjà eu 300 coupures d’accès. Demain, l’idée, c’est de transférer ces données à une Haute Autorité, qui va le gérer, nous l’espérons d’une manière plus massive. Idéalement, ce sera entre 5 et 10 000 envois d’emails par jour. D’une manière un peu plus massive. Et là, il y aura une première information, une deuxième information, et ensuite, eh bien, on préviendra l’internaute en disant que vous avez été informé deux fois, bah voilà, maintenant, vous allez voir une coupure. Si j’ai bien compris, il y aura une discussion entre l’internaute et la Haute Autorité pour savoir, "bon alors, on vous coupe tant de jours et ça vous va, ok, ça roule". Donc voilà. »

Jérôme Colombain : « Ça veut dire que vous n’allez pister que les gens qui mettent à disposition des fichiers, toujours la même problématique, et pas ceux qui "downloadent" ? »

Pascal Nègre : « Oui mais le problème c’est que si vous faites l’un vous êtes obligé de faire l’autre, donc à un moment donné vous réglez le problème. Ou si plus personne ne met des fichiers en ligne, à ce moment-là y’a plus rien à télécharger. »

François Sorel : « Oui mais par exemple, on sait qu’aujourd’hui qu’il n’y a plus de frontières. Si par exemple quelqu’un a 150 millions de titres sur un disque dur, je sais pas moi, dans un autre pays, à l’autre bout du monde, on pourra, nous, le télécharger, et sans rien avoir sur le disque dur. »

Pascal Nègre : « Ça ne se passe pas comme ça. C’est-à-dire que, Dieu merci, c’est pour ça que le Peer-to-Peer fonctionne, c’est que quand vous cherchez un titre, Dieu merci, il est pas très loin de chez vous. Parce que si vous allez le télécharger au Japon, avant que vous atteigniez le Japon et qu’il revienne, vous allez mettre trois jours avant de le télécharger. Et clairement on l’a vu nous, quand à un moment donné, on a fait fermer un certain nombre de serveurs sur Emule, on a vu que pendant une semaine, c’était beaucoup plus long pour télécharger et beaucoup plus compliqué. Donc voilà. »

Là il s’exprime sur la riposte graduée, bon avec toutes les pâtes qu’il a graissé, c’est bien normal qu’il se réjouisse, c’est ce que l’on appelle le retour sur investissement. Mais quand il nous explique que la distance entre deux personne joue un rôle dans la vitesse de téléchargement, c’est jubilatoire. Bon il est vrai que cela joue, un peu …….. un tous petit peu ……… bon allez c’est négligeable. On vas reprendre son exemple avec le Japon, vous penser que si vous téléchargez un fichier chez un japonais cela ira moins vite que sur un suisse ( à connection égale bien sur ), et bah non ça ira à la même vitesse, à un ou deux ko près. On dirais qu’il pense que les gens télécharges avec des pigeons voyageurs. Ou peut être qu’il pense que les gens vont directement chercher les fichiers avec leur ordinateurs, imaginez la scène un pote à vous qui est en vacances au Japon, vous téléphone :

– Ouaich gros, comment ça boom ?

– Ouais tranquille, ça ce passe bien tes vacances chez les Nippons ?

– Terrible, en plus j’ai vu plein de cosplay, j’ai pris un max de photos, tu veut que je te les envoies par Emule, Jabber, Bittorent…

– Arrête tu es fou, Pascale Nègre à dit que ça mettrait trois jours à arriver, non je vais prendre l’avion avec mon ordinateur sous le bras, et je vais directement les copier sur mon ordinateur.

– OMG WTF AYC …………………. NOOB

Non mais sans déconner, bientôt il vas nous faire croire qu’un PDG comme lui, n’as jamais envoyer un fax, mail, images par internet à un correspondant à l’étranger. Ce qui me rend malade c’est que lui on vas l’écouter et le croire quand il parle à nos chères représentant, que internet c’est le mal absolue, et qu’il faudrait mieux retourné au temps du Minitel. Alors qu’aucun de nos représentants n’écoute ce qu’a à dire L’APRIL, l’AFUL …. ça me pille, comme vous n’avez pas idée.

Sources :


Catégorie : Humeur

Fond d’écran animé sous Gnome

mardi 3 juin 2008 - Knah Tsaeb
Commentaires fermés sur Fond d’écran animé sous Gnome

Avoir un fond d’écran "semi"(1) animé, voilà un truc que je cherchais à faire depuis bien longtemps. J’avais vu que Fedora le faisait, alors pourquoi pas ma Ubuntu, "le monde est trop injuste" dixit Calimero. Après avoir chercher rapidement sur le forum français et anglais d’Ubuntu, je ne trouvais pas de tutorial pour mettre en place ce fond d’écran animé.

Puis le 31/05/2008 je voit ce titre dans mon agrégateur RSS : "Wallpapers Fedora-like sous Ubuntu Hardy" publier sur le blog de Cyril. Ce fut pour moi un grand moment d’excitation de joie allez je redonne la méthode ici.

  • Télécharger un fond d’écran animé je vous propose celui que présente Cyril et celui proposer par Yann Dìnendal dans les commentaires.

Tree In Dark et Day Of Ubuntu Slideshow

  • Décompresser l’archive.
  • Entrer dans le répertoire décompresser.
  • Supprimer les fichiers inutiles (Readme, Gpl.txt, licence….).
  • Revenez dans le dossier supérieur.
  • Déplacez le dossier contenant le thème dans /usr/share/backgrounds/ avec la commande :

sudo mv nom_de_votre_thème/ /usr/share/backgrounds/

  • Ensuite rendez vous dans Système/Préférences/Apparences.
  • Dans l’onglet Arrière-plan cliquer sur Ajouter rendez vous dans le répertoire /usr/share/backgrounds/.
  • En bas de la fenêtre dans le type de fichier à ajouter, choisissez Tous les fichiers rentrez dans le répertoire de votre thème et choisissez le fichier XML, valider.

Et voilà votre thème est installé, vous pourrez le voir changer au fil des heures.

Petite remarque, comme le fait remarquer Karl dans les commentaires, celà n’as rien avoir avec Ubuntu ou Fedora, c’est une fonctionnalitée de Gnome. Mais comme souvent, nous les Linuxiens, nous ne nous concentrons que sur notre distribution, on oublie parfois un peu trop de regarder les autres distributions. Bien souvent on oublie qu’il n’y as pas que notre distribution qui éxiste. Je pense qu’on devrait plus souvent aller trainer sur les forums et autres planètes qu’offre les communautés. Mais attention au trolls !!!!! Cet astuce en est la preuve, si j’avais été lorgner un peu du coté de chez Fedora pour voir comment fonctionne les fonds d’écrans animés, j’aurais vite compris que celà était très facilement transposable à Ubuntu comme à tout autre distribution utilisant Gnome.

(1) Oui semi animé, en effet ce dernier changeras aux fil des heures, minutes… mais ce n’est pas une video, ni une image animé.

 


Catégorie : Humeur